Enfin la caserne

Après avoir réus­si la pre­mière phase de for­ma­tion théorique et tech­nique, il ne reste plus qu’à met­tre ses con­nais­sances en pra­tique. C’est bien l’objectif de ces deux mois com­plé­men­taires appelés for­ma­tion d’adaptation.
Affec­té dans l’un des nom­breux cen­tres de sec­ours, c’est le quo­ti­di­en du pom­pi­er de Paris qui va venir ryth­mer cette péri­ode tant atten­due. Ambiance, inter­ven­tions, sport… la vraie vie en résumé.
A la fin de cette péri­ode d’adaptation, une dernière étape majeure : l’examen final délivrant l’Attestation au Ser­vice d’Incendie et de Sec­ours (ASIS).
Et voilà, votre for­ma­tion est ter­minée. Finale­ment, six mois, c’est quoi dans une car­rière de pom­pi­er de Paris.

Retour haut de page