Capo­ral Thier­ry SAGANTA

« Le lun­di 25 août 2003, lors de l’attaque d’un feu de bâti­ment squat­té, impasse Péri­cat à Auber­vil­liers, trois mili­taires du rang du centre de secours Auber­vil­liers sont griè­ve­ment bles­sés par un effon­dre­ment. Trans­por­té à l’hôpital Per­cy, le sapeur SAGANTA, ne sur­vit pas à ses blessures. 

Pro­mu au grade de capo­ral, la médaille mili­taire lui est confé­rée et la médaille d’or pour actes de cou­rage et de dévoue­ment lui est décer­née à titre post­hume. Il est cité à l’ordre de la nation ». 

Retour haut de page