Sergent-​chef Tho­mas GABREAU

« Le same­di 14 sep­tembre 2002, lors de l’attaque d’un feu de chambre à Neuilly-​sur-​Seine, le ser­gent GABREAU, les capo­raux MOTTIN, IRIGOIN, PILORGE et le sapeur LARMINIER sont mor­tel­le­ment bles­sés par la sur­ve­nue d’un phé­no­mène thermique. 

Cette catas­trophe est la plus grave en pertes humaines de la Bri­gade sur­ve­nue en temps de paix au cours du XXsiècle. 

Pro­mus au grade supé­rieur, la médaille mili­taire leur est confé­rée et la médaille d’or pour actes de cou­rage et de dévoue­ment leur est décer­née à titre post­hume. Ils sont cités à l’ordre de la nation ». 

Retour haut de page