Capo­ral Antho­ny BAUDRY

« Le ven­dre­di 7 juillet 2000, au cours de recon­nais­sances pour une fuite de vapeur sur une cana­li­sa­tion de chauf­fage urbain angle rue Watt, rue du Che­va­le­ret à Paris, 13arron­dis­se­ment, le sapeur de 1re classe BAUDRY, conduc­teur au premier-​secours de Nati­vi­té, est fau­ché par une explo­sion de vapeur avec l’un de ses cama­rades. Vic­time de très graves brû­lures, il décède peu après. 

Pro­mu au grade de capo­ral à titre post­hume, la médaille mili­taire lui est confé­rée et la médaille d’or des actes de cou­rage et de dévoue­ment lui est décernée ». 

Retour haut de page