Capo­ral Hen­ry GEOFFROY

« Le mar­di 4 sep­tembre 2018, alors que l’équipage du VSAV du centre de secours NRBC de Run­gis a ter­mi­né le bilan d’une per­sonne signa­lée par le SAMU en détresse psy­chia­trique, suite à une rup­ture de trai­te­ment médi­ca­men­teux, et retourne vers l’engin pour effec­tuer le trans­port de l’individu, ce der­nier, sans aucun élé­ment avant-​coureur, trompe la vigi­lance de l’équipage et dans un accès de folie poi­gnarde le chef d’agrès et le sapeur de pre­mière classe HENRY. Ce der­nier, ten­tant de contrô­ler le for­ce­né reçoit un coup de poi­gnard et s’effondre, mor­tel­le­ment bles­sé par l’homme à qui il était venu por­ter secours quelques minutes aupa­ra­vant. 
En arrêt car­dio res­pi­ra­toire, et dans un envi­ron­ne­ment hos­tile, les pre­miers soins lui sont alors immé­dia­te­ment pro­di­gués par les deux autres membres de l’équipage et les moyens deman­dés immé­dia­te­ment en ren­fort. Héli­por­té à l’hôpital d’instruction des armées Per­cy, le sapeur de pre­mière classe HENRY n’a pas sur­vé­cu à ses bles­sures. » 
Pro­mu au grade de capo­ral, la Légion d’Honneur et la Médaille Mili­taire lui ont été confé­rées et la médaille d’Or pour acte de cou­rage et de dévoue­ment lui a été décer­née, à titre post­hume. 
A été cité à l’ordre de l’armée avec attri­bu­tion de la médaille d’Or de la Défense Natio­nale avec palme de bronze. 
A été cité à l’ordre de la nation. 

Retour haut de page