Sapeur de 2e classe Phi­lippe BOULAI

« Le mar­di 9 novembre 1982, lors du violent feu dans un dépôt de vente de cha­peaux, 42, rue Beau­bourg, à Paris, 3arron­dis­se­ment, le sapeur BOULAI décéde en ten­tant de por­ter secours à une femme réfu­giée sur un toit. Trans­por­té dans un état très grave, à l’hôpital mili­taire du Val-​de-​Grâce, il décéde le jour même. 

Déco­ré de la médaille mili­taire et de la médaille d’or des actes de cou­rage et de dévoue­ment à titre post­hume, il est cité à l’ordre de l’armée ». 

Retour haut de page