Recherche et sau­ve­tage en milieu urbain

La spé­cia­li­té « recherche et sau­ve­tage en milieu urbain » (RSMU) per­met d’intervenir en matière de recon­nais­sance, d’évaluation, de recherche, de sau­ve­tage, de secours, d’étaiement et de sécu­ri­sa­tion d’un site, en appui des pre­miers inter­ve­nants et lorsque les moyens tra­di­tion­nels des sapeurs-​pompiers sont inadap­tés, insuf­fi­sants ou dont l’emploi s’avère dan­ge­reux en rai­son des risques présentés.

Consti­tuée d’équipes d’intervention adap­tées, struc­tu­rées, for­mées et spé­cia­le­ment entraî­nées, elle applique une démarche opé­ra­tion­nelle chro­no­lo­gique et met en œuvre des maté­riels appro­priés, fai­sant appel à des tech­niques qui ont fait leur appa­ri­tion lors des bom­bar­de­ments des villes pen­dant la Seconde Guerre mondiale.

Le champ d’action de la spé­cia­li­té s’est consi­dé­ra­ble­ment éten­du avec l’arrivée de nou­veaux maté­riels modernes et puis­sants de recon­nais­sance, de découpe/​percement, de manœuvre de force et de sécu­ri­sa­tion (pou­vant inter­ve­nir sur acci­dents rou­tiers, fer­ro­viaires, aériens, chan­tiers, ascen­seurs, monte-​charge etc.).

En appui des pre­miers inter­ve­nants, confor­mé­ment à l’idée de manœuvre du com­man­dant des opé­ra­tions de secours (COS), ses prin­ci­pales actions consistent à :

  • sécu­ri­ser une zone dangereuse ;
  • recher­cher les vic­times en milieu effon­dré ou mena­çant ruine ;
  • déga­ger et éva­cuer des vic­times hors de la zone dangereuse.

Ces mis­sions entraînent sou­vent l’engagement simul­ta­né et coor­don­né d’équipes cyno­tech­niques et/​ou spé­cia­li­sées en inter­ven­tions en milieux périlleux, toutes rom­pues aux tech­niques de RSMU. 

La 40e Cie, com­pa­gnie des appuis spé­cia­li­sés, regrou­pant en son sein toutes ces com­po­santes, assure cette syner­gie grâce à la mise en œuvre et au sui­vi d’une pré­pa­ra­tion opé­ra­tion­nelle ciblée et adaptée.

En 2021 le groupe RSMU c’est :

  • 92 découpes ;
  • 69 dégarnissages ;
  • 33 mains-courantes ;
  • 24 tronçonnages ;
  • 14 percements ;
  • 5 étaiements ; 
  • 4 manœuvres de force ;
  • 1 recherche de victimes.

Le groupe RSMU est sta­tion­né au centre d’appui et de secours de Saint-​Denis au Fort de la Briche.

Retour haut de page