Un programme d’actions pour développer le lien social

Connaitre son voisin permet de diminuer les détresses sociales liées à la solitude et l’isolement !

Con­cernée au pre­mier plan par cette sit­u­a­tion, la Brigade de sapeurs-pom­piers de Paris a décidé d’agir en tra­vail­lant de con­cert avec les ser­vices soci­aux mais aus­si en épaulant les entre­pre­neurs soci­aux1 qui se sont don­nés pour mis­sion de « créer du lien ». En effet, ces derniers con­tribuent déjà à aider les ser­vices publics. En créant du lien social de manière durable, ils s’attaquent directe­ment à la racine d’un prob­lème de société et évi­tent la sur­ve­nance de nom­breuses détress­es à venir. Notre inten­tion est donc d’agir sur les détress­es sociales mais aus­si d’améliorer le lien social pour prévenir toute forme de détresse sociale.

Pour par­venir à cet objec­tif, la BSPP a co-con­stru­it, lors d’un créathon organ­isé par make­sense, un pro­gramme d’actions fondé sur la thé­ma­tique du « vivre ensem­ble » avec des citoyens engagés et des entre­pre­neurs soci­aux qui créent du lien.


1 Un entre­pre­neur social est une per­son­ne qui décide de résoudre un prob­lème de société à tra­vers la créa­tion d’une activ­ité qui peut pren­dre toute forme juridique

NOS actions pour changer NOTRE regard !

Pour chang­er les regards et oser agir à son niveau, une équipe de volon­taires en ser­vice civique et réservistes de la BSPP a expéri­men­té des actions de sen­si­bil­i­sa­tion auprès de la pop­u­la­tion pour :

  • informer les citoyens sur la prob­lé­ma­tique de sur-sol­lic­i­ta­tion des sec­ours liée à l’insuffisance du lien social ;
  • sen­si­bilis­er aux sol­i­dar­ités ordi­naires de proximité ;
  • partager les solu­tions existantes.

Il s’agit désor­mais d’étendre l’initiative à plus grande échelle grâce aux parte­naires de la Brigade de sapeurs-pom­piers de Paris.

Par ailleurs, la BSPP a égale­ment souhaité inté­gr­er la notion de lien social dans les for­ma­tions de sec­ourisme dis­pen­sée dans nos casernes chaque same­di (les gestes qui sauvent). Con­sti­tu­ant désor­mais « le pre­mier com­porte­ment qui sauve », ce nou­veau mod­ule s’inspire de l’atelier « Aller-vers » de l’association la Cloche dont l’objectif est de chang­er les regards sur les per­son­nes de la rue.

La Chorale de la Cloche pour tous ceux, avec ou sans domi­cile, qui aiment chanter !

Notre conviction

Avec nos parte­naires qui créent du lien, on améliore ENSEMBLE notre quo­ti­di­en ! Con­va­in­cue que les entre­pre­neurs soci­aux qui font du vivre ensem­ble con­tribuent déjà à réduire le nom­bre d’appels au 18–112, la BSPP fait le pari que si cha­cun ose par­ler à son voisin avec ou sans domi­cile, alors il y aura moins de soli­tude, les pom­piers recevront moins d’appels et pour­ront con­serv­er le mod­èle de sec­ours gra­tu­it et inconditionnel.

« Plus on a de rela­tions dans sa vie et plus les rela­tions sont de bonne qual­ité, plus on vit longtemps, heureux et en bonne santé ! »

Robert Waldinger dans son étude sur le bonheur.
Retour haut de page